cib finance le blog
Regroupement de crédits
Diversifier votre activité
Crédit immobilier
Des offres différentiantes
Prêt personnel
Rapidité & rentabilité

Réforme bancaire concerne peu les particuliers directement.

Écrit le 24/03/13
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Table des matières

Par Pascal Cherin

Packageur en Regroupement de Crédits depuis 1992

Réforme bancaire en vue

Réforme bancaire, ce projet de loi concerne peu les particuliers directement, toutefois, on peut noter les éléments suivants :

Une volonté de plafonner les commissions d'intervention. Ce sont les frais facturés par les banques à chaque dépassement du découvert autorisé. Son coût peut varier de 8 euros en moyenne, à 14 € quelque fois.

Mais ces frais sont perçus à chaque dépassement de découvert.

La réforme bancaire prévoir le Plafonnement des commissions

Le projet de loi prévoit un plafonnement pour les populations en situation de fragilité.

Un établissement bancaire ne pourrait pas prélever plus de 8 euros pour chaque commission d'intervention, dans la limite de 80 euros par mois.

Cette disposition serait destinée aux clients fragiles (critères déterminés par la banque), le frais de forçage ne pourraient pas dépasser 4 euros avec un plafonnement à 20 euros par mois.

Le pendant de ce dispositif serait une automatisation des dépassements de découvert, contre manuellement actuellement, générant automatiquement, une augmentation des rejets de prélèvements, pénalisant finalement le consommateur.

Des protections renforcées du consommateur via la réforme bancaire

1 - Le droit au compte

Le texte de la réforme bancaire prévoit aussi de garantir aux populations les plus en difficulté l'accès à un compte bancaire et à des services de base gratuits.

Le gouvernement souhaite donc que la Caisse d'allocations familiales (CAF) ou le centre communal ou intercommunal d'action sociale (CCAS) puissent saisir directement la banque de France, ce qui simplifiera grandement la procédure.

La volonté est d’améliorer le droit au compte, qui existe en France depuis 1984.

La volonté de la réforme bancaire serait que les personnes qui ont demandé l'ouverture d'un compte bancaire et qui n'ont pas obtenu de réponse dans les 15 jours suivant leur démarche pourraient se tourner immédiatement vers la Banque de France.

Egalement une volonté de permettre de garantir la continuité bancaire et d’éviter les situations de rupture de droits.

2 - L'assurance emprunteur est aussi au cœur de la réforme bancaire

Le douloureux problème de l’assurance emprunteur, la loi tente d’améliorer le fonctionnement du libre choix de l'assurance emprunteur.

Depuis la loi Lagarde, les emprunteurs peuvent choisir librement leur assurance emprunteur et la dissocier de leur offre de prêt, en faisant jouer la concurrence et opter pour une délégation assurance emprunteur lorsqu'il souscrit un prêt...

Mais, en pratique, les banques tentent d’imposer leur contrat groupe.

Dans bien des cas, une délégation assurance emprunteur permet de réaliser des économies substantielles.

Le projet de Loi prévoit quelques améliorations :

  • L’interdiction de la pratique des frais de délégation par les établissements prêteurs.
  • De nouvelles modalités d’échange d’informations entre l’assureur et le prêteur, en amont de la souscription du contrat, à préciser par décret.

Le texte va maintenant retourner à l'Assemblée nationale pour une deuxième lecture.

Courtier grossiste
Réforme bancaire

Vous êtes un professionnel, vous recherchez une plateforme en crédit BtoB 

  • Nous sommes une plateforme BtoB en crédits depuis 2001
  • Nous disposons d'équipes dédiées, d’un savoir faire et d’une expertise
  • Nous vous accompagnons de la simulation au financement
  • Nous mettons à votre disposition un extranet pour transmettre et suivre vos dossiers

Pour plus de renseignements, contactez nous :

Mentions légales

Cibfinance est un IOBSP mandataire de banque non exclusif en regroupement de crédits, crédit consommation et en crédit immobilier CFCAL – IAS Courtier et Mias inscrit à l’ORIAS N° 13001585 • www.orias.fr

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argents – Article L311.2 alinéa 1

Cibfinance grossiste en crédit : APE 6619 B – RCS St Etienne, 442 287 512 – Rc pro N° 2009PCB002 à hauteur de 1.200.000 Euros par période d’assurance et 700.000 € par sinistre. ​

Réforme bancaire concerne peu les particuliers directement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

home