cib finance le blog
Regroupement de crédits
Diversifier votre activité
Crédit immobilier
Des offres différentiantes
Prêt personnel
Rapidité & rentabilité

Devoir d'information, de conseil et de mise en garde IAS et IOBSP

Écrit le 19/07/14
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Table des matières

Par Pascal Cherin

Packageur en Regroupement de Crédits depuis 1992

Devoir conseil ias et iobsp

Devoir conseil ias et iobsp

Indéniablement la qualité de la relation client se situe au cœur des préoccupations des professionnels de l’assurance et des intermédiaires bancaires.

 

Le législateur a élaboré une batterie d'obligation et de devoir dont l’information, le conseil et la mise en garde qui doit être apportés à l’assuré, à l'emprunteur ou au client potentiel.

 

Ces éléments peuvent devenir des éléments différenciants et ils constituent surtout la base de toute relation de confiance.

 

Plus concrètement, en cherchant à protéger les emprunteurs et les assurés, le législateur a érigé les obligations d’information, de conseil et de mise en garde comme fondements à tout lien contractuel.

 

Imposées aux intermédiaires d’assurance (IAS) tout comme aux intermédiaires en opérations de banque (IOBSP), elles se révèlent toutes aussi contraignantes que nécessaires, et elles impliquent une triple vigilance de leur part :

  • Connaître rigoureusement l’assuré ou le prospect
  • Le ou les porteurs de risque
  • Les conséquences à terme que la souscription du contrat pourrait avoir sur leur situation financière.

 

Ces obligations, d'information précontractuelle, sont présentes en amont de toute signature de contrat de crédit ou contrat d’assurance et son défaut peut avoir des conséquences néfastes sur leur activité. Ces informations doivent être fournies au client ou au client potentiel avant la contractualisation et non post contrat !

 

Certes ces obligations sont contraignantes, mais le devoir de conseil constitue une obligation de moyens et non pas de résultat.

 

Ainsi en cas de litige, la charge de la preuve incombe aux deux parties :

  • D'un coté, l’intermédiaire : IAS ou IOBSP devra prouver qu’il a rempli son obligation de moyens
  • De l'autre coté, l'emprunteur ou l’assuré devra prouver qu’il n’a pas reçu les informations adéquates et nécessaires.

 

Mais attention, n'oublions pas que pour le législateur, le régulateur ou le magistrat de siège, par défaut, il existe une dissymétrie de l'information entre le particulier et le professionnel.

 

De nombreuse affaires réelles illustrent bien ce principe soit par des contrôles ACPR (cf. le cas Arca patrimoine)  soit via des jugements issues de plaintes clients avec des réparations pour les clients basées sur la notion de perte de chance.

 

C'est dans cette optique qu'en amont, le contrôle exercé par l’ACPR en la matière, exige des intermédiaires en opérations de banque (IOBSP) comme des intermédiaires en assurance (IAS) et comme de tous les professionnels de l’assurance et du crédit, un effort d’anticipation par la mise en place de procédures internes adéquates.

 

In Fine, l’obligation d’information, le devoir de conseil et le devoir de mise en garde impliquent de répondre simplement à la demande de l’assuré ou de l'emprunteur :

  • Se renseigner en amont sur ses besoins
  • Etablir une découverte de sa situation
  • L’aider à définir ses besoins
  • Lui proposer des produits et services en adéquation avec ceux-ci.
  • Le mettre en garde que pourrait avoir la souscription du contrat sur sa situation financière.

 

Pour le courtier en crédit, ce dernier à même une obligation supplémentaire : "Ils doivent s'abstenir de proposer un service, une opération ou un contrat qui ne serait pas adapté aux besoins du client ou du client potentiel."

 

Lorsque le devoir d’information, de conseil et de mise en garde de l'intermédiaire : IOBSP ou IAS  est remis en cause par l’un de ses clients, il se tourne alors vers son assureur pour obtenir de l’aide.

 

L’assurance RC professionnelle le protège en effet dans la limite des garanties souscrites en cas de poursuites judiciaires et/ou de manquement avérés.

 

Il existe de nombreux cas réels d'affaires qui illustrent aussi bien les enjeux financiers de telles actions en justice, que les préoccupations et le stress éventuel déclenché chez un professionnel qui agit souvent seul. D’autant plus que certaines procédures peuvent durer plusieurs années

 

source amlin, assurance RC Pro pour intermédiaire IAS ou IOBSP

 

Nos Formation IAS et IOBSP 

 

Depuis 2012, notre formation IOBSP IAS est dispensée en e-learning et complétée par 1 ou 2 jours de présentiel animés par un Intermédiaire en Opérations de Banque, exerçant depuis 1992.

Le présentiel est capital, car il revient sur les points fondamentaux de la formation IOBSP / IAS et unanimement plébiscité par tous nos stagiaires (voir les avis stagiaires).

Le présentiel a lieu sur la France entière et conforme au Code Monétaire et Financier ou du Code des Assurances

 

Pour plus de renseignements sur la formation IOBSP - IAS Orias, contactez nous :

demande tarif formation iobsp
Devis formation iobsp

Nouveau : Formation continue IOBSP - IAS 

Formation continue IOBSP 7 h : Introduite par la DCI, depuis janvier 2017 elle est obligatoire chaque année pour tous les IOBSP (dirigeants, salariés et Miob).

Formation continue IAS 15 h : Introduite par la DDA, elle est obligatoire chaque année pour les dirigeants, les salaires et les Mias à partir de février 2019.

Centre certifié conformément au décret qualité N° 2015-790 du 25 juin 2015. Nous avons reçu la certification ISQOPQF, inscrit sur le catalogue qualité de Pole Emploi, enregistré au DATADOCK. 

Trustpilot rating
Trustpilot Stars

Trustpilot Logo

formation devoir conseil iobsp

Devoir d'information, de conseil et de mise en garde IAS et IOBSP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

home