cib finance le blog
Regroupement de crédits
Diversifier votre activité
Crédit immobilier
Des offres différentiantes
Prêt personnel
Rapidité & rentabilité

Endettement pour s'acquitter d'une dette de jeu !

Écrit le 14/12/14
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Table des matières

Par Pascal Cherin

Packageur en Regroupement de Crédits depuis 1992

 

La dette de jeu et le piège du surendettement

L'éternel problème des joueurs invétérés, lorsque ces derniers perdent de plus en plus et qu'inévitablement leurs dettes de jeux s'accumulent, fréquemment, le recours aux crédits est une solution pour assouvir leur addiction ouvrant le piège du surendettement.

Classiquement ils tombent souvent dans le piège d'emprunter pour pouvoir continuer à jouer.

En effet, malgré les pertes qui ne cessent de s'accumuler, ils gardent l'espoir de gagner un gros montant pour se refaire et qui leurs permettront de rembourser par anticipation leurs crédits, en grand seigneur....

Malheureusement, les montants gagnés ne sont jamais suffisamment importants et inlassablement les dettes ne cessent de s'accumuler.

La loi ne permet pas de demander en justice le paiement d’une dette de jeu ou d’un pari mais celui qui emprunte à sa banque pour pouvoir jouer, doit rembourser.

Position de la Cour de cassation face à une dette de jeu à crédit

Exemple malheureux d'un couple qui avait contracté auprès de leur banque, divers emprunts dans le temps, atteignant la somme exubérante d’environ 1 400 000 euros.

Ces sommes ayant été utilisées pour participer à des jeux organisés par La Française des jeux (et donc licites).

Face à leurs pertes et pour éviter de rembourser la banque, les joueurs soutenaient que l’ouverture de crédit leur avait été consentie pour les besoins du jeu et qu’il s’agissait donc d’une dette de jeu, pour laquelle la loi n’autorise aucune action en justice.

Dans cette affaires, la Cour de cassation dans son Audience publique du mercredi 26 novembre 2014 - N° de pourvoi: 13-16378, les juges ont considéré au contraire que l’exception de jeu édictée par le code civil, qui prive le gagnant de toute action en justice pour le paiement de sa créance à l’égard du perdant, ne peut être invoquée pour un prêt contracté auprès d’une banque dès lors que celle-ci ne connaissait pas l’usage des fonds par ses clients.

Ils ont également estimé que la banque n’avait pas à s’immiscer dans la gestion du compte de ses clients.

En revanche les tribunaux admettent l’exception de jeu pour rejeter la demande d’un casino, qui après avoir fait crédit à un joueur réclame le remboursement des sommes prêtées pour jouer, le préteur étant dans ce cas l’organisateur du jeu.

A ce jour dés lors ou client est considéré comme joueur frénétique les établissements bancaires ne veulent plus intervenir dans la réalisation d'un nouveau crédit afin de les protéger d'eux-mêmes.

 

Partenariat en crédits via une plateforme BtoB

Si vous êtes un professionnel et vous cherchez un partenaire en crédit : Immobilier, Regroupement de crédits ou financement de parts de SCPI, Financement de SCI

 

endettement,dette de jeu

endettement,dette de jeu

Pour nous contacter :

Cibfinance, plateforme en crédits, 4 rue Camille de Rochetaillée 42000 SAINT ETIENNE

Mentions légales

Cibfinance est un IOBSP mandataire de banque non exclusif en regroupement de crédits, crédit consommation et en crédit immobilier CFCAL – IAS Courtier et Mias inscrit à l’ORIAS N° 13001585 • www.orias.fr

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argents – Article L311.2 alinéa 1

Cibfinance : APE 6619 B – RCS St Etienne, 442 287 512 - Rc pro N° 2009PCB002 à hauteur de 1.200.000 Euros par période d’assurance et 700.000 € par sinistre. ​

Endettement pour s'acquitter de dettes de jeux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

home