cib finance le blog
Regroupement de crédits
Diversifier votre activité
Crédit immobilier
Des offres différentiantes
Prêt personnel
Rapidité & rentabilité

Etude de marché crédit immobilier 2018 - La production s'élève à 203 Millard d’€

Écrit le 30/08/19
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Table des matières

Par Pascal Cherin

Packageur en Regroupement de Crédits depuis 1992

Etude de marché du crédit immobilier

Comme chaque année, l’ACPR publie une étude du crédit immobilier en France. Vous pouvez prendre connaissance de ce rapport très intéressant pour les IOSBSP, courtier crédit immobilier en cliquant sur le lien suivant : Ici

Premier constat, 2018 a encore été marqué par des taux d’intérêt qui ont encore baissés, soutenant le marché des ventes immobilières : Le nombre de transactions a atteint un nouveau record historique avec 970.000 ventes et des prix dans l’immobilier ancien en progression de 3,2 % en métropole (+4,2 % en Île-de-France et +2,8 % en Province).

Quant à la production de crédits immobiliers, elle redescend à 203 milliards € en 2018. Production en baisse par rapport à 2017, expliquée par la chute brutale des rachats (-67%).

Mais un marché du crédit immobilier très soutenu depuis plus de 10 ans. Pour ne comparer que le marché de l’acquisition (hors renégociation), en 2003, la production de crédits immobiliers n’était que de 145 Milliards d’€.

Ces productions en hausse depuis plusieurs années font franchir la barre symbolique de 1.000 milliards d’€ d’encours de crédits immobiliers en 2018.

Sans surprise :

  • 98,5 % de la production en 2018 est exclusivement à taux fixe, situation sécurisante pour les emprunteurs car il n'y a aucun risque lié à une remontée des taux.
  • 96,9 % de l’encours dispose d’une garantie : Ste de caution, hypothèque ou autre garantie, garantissant les banques en cas de défaut de payement des emprunteurs.

La France conserve sa politique d’octroie basée sur l’évaluation de la solvabilité de l’emprunteur. Cette évaluation se fait au travers différents ratio : Taux d’endettement ou taux d’effort et du Reste A Vivre (RAV) et non sur la valeur du bien financé. Cette politique d’octroie avait permis à la France de subir dans une moindre mesure la crise des subprimes en 2008.

Toutefois, l’ACPR souligne une montée en puissance de l’endettement des ménages en France. Situation préoccupante pour le risque et des conséquence sur la stabilité financière. Dans ce contexte, la question de l’évolution des critères d’octroi reste primordiale.

Or, comme en 2017, le constat est une poursuite du relâchement des conditions d’emprunt des ménages et aucune modification constatée sur début 2019.

Quelques statistiques :

  • 170.187 €, le prêt moyen à l’octroi en 2018, montant qui ne cesse de progresser depuis 2009. Une hausse de 5,5 % par rapport à 2017 qui reste supérieure à celle des prix de l’immobilier.
  • 19,9 ans, la durée moyenne des prêts à l’octroi. Durée qui a continué d’augmenter pour la 3ème année consécutive pour retrouver son niveau de 2008. Cette augmentation représente 11 mois de plus versus 2017.
  • 30,1 %, le taux d’endettement moyen à l’octroi.  En légère hausse pour la 3ème année consécutive mais reste toujours en inférieur du TE de 2009  qui était de 31,6 %.
  • 87,3 %, le ratio hypothécaire (rapport entre le montant des prêts et la valeur des biens financés). En augmentation pour la 4ème année consécutive (+0,3 pt), pour atteindre, son plus haut niveau depuis 2001.

Important : Le taux de marge nette de l’encours de crédits immobiliers a continué à se dégrader en 2018 sous l’effet de la baisse rapide du taux d’intérêt moyen perçu et ce malgré une légère baisse des frais généraux des banques.

Et le renouvellement du stock de crédits devrait continuer à réduire le taux d’intérêt moyen de l’encours encore quelque temps, exerçant une pression supplémentaire sur les marges.

Pour les banques, le crédit immobilier est un produit de captation des clients et de fidélisation, la commercialisation de produits connexes devient un impératif.

La déliaison de l’assurance emprunteur n’arrive pas au meilleur moment pour les banques, mais nécessaire à la libre concurrence et aux emprunteurs.

Cette étude publiée par l’ACPR est une référence pour le marché du crédit immobilier car elle est réalisée sur la base des chiffres fournis par 14 réseaux bancaires, représentant 97,4% de l’encours des crédits immobiliers au 31 décembre 2018.

Cibformation Formation IOBSP 

Depuis 2012, notre formation IOBSP - IAS est dispensée en elearning et complétée par 1 ou 2 jours de présentiel animés par un Intermédiaire en Opérations de Banque chevronné, exerçant depuis 1992.

Le présentiel est capital, car il revient sur les points fondamentaux de la formation IOBSP et unanimement plébiscité par tous nos stagiaires.

Le présentiel a lieu sur la France entière et conforme au Code Monétaire et Financier

Pour plus de renseignements sur la formation IOBSP - IAS Orias, contactez nous :

• Téléphone au 04 77 32 32 09

• Via notre site Cibformation

• Mail : accueil@cibformation.fr

demande tarif formation iobsp
Devis formation iobsp

Nouveau : Formation continue IOBSP - IAS 

Formation continue IOBSP 7 h : Introduite par la DCI, depuis janvier 2017 elle est obligatoire chaque année pour tous les IOBSP (dirigeants, salariés et Miob).

Formation continue IAS 15 h : Introduite par la DDA, elle est obligatoire chaque année pour les dirigeants, les salaires et les Mias à partir de février 2019 ( formation DDA 15 h ).

Pack conformité : Formation continue IOBSP 7 h + Formation continue IAS 15 h

Centre certifié conformément au décret qualité N° 2015-790 du 25 juin 2015. 

Nous avons reçu la certification ISQOPQF, inscrit sur le catalogue qualité de Pole Emploi, enregistré au DATADOCK. Tous nos stagiaires qui ont eu leur formation validée ont été inscrits à l’ORIAS.

Trustpilot rating
Trustpilot Stars

Trustpilot Logo

formation credit immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

home